(Crédit photo: Archives)

POLITIQUE. Hier, le conseil municipal de Sainte-Croix a procédé à l’adoption d’un nouveau projet de règlement visant à encadrer les activités de la piste de course. Pour le Regroupement des citoyens de Sainte-Croix contre le bruit excessif (RCSCCBE), le conseil municipal n’a pas tenu compte de leurs recommandations et estime que ce seront plutôt les citoyens de Sainte-Croix, mais aussi ceux de Portneuf qui seront lésés.

«À la lecture du règlement, on constate que ce sont les citoyens qui seront mieux encadrés : tout est en place pour que le circuit de Sainte-Croix réalise toutes ses activités sans contraintes réelles, mais en muselant les citoyens qui ne pourront plus faire de plaintes à la municipalité», peut-on lire dans un communiqué de presse envoyé quelques minutes après l’adoption du projet de règlement.

Le Regroupement estime que le conseil municipal a agi trop rapidement dans le seul but de tenir une promesse électorale alors que ce même conseil reprochait à l’ancien d’avoir fait la même chose.

De plus, le RCSCCBE déplore que le projet de règlement ne contienne aucun élément concret pour contrôler efficacement le bruit émis par les véhicules et estime que les amendes prévues sont «ridicules». Il déplore également une fréquence d’activités permises quatre fois plus élevées, pas de limites et de suivi sur le niveau de bruit, des activités autorisées chaque fin de semaine avec des véhicules conformes au Code de la route, mais sans moyen de le vérifier et sans tenir compte du bruit cumulatif. Aussi, il déplore le fait que des activités avec des voitures modifiées sont permises trois fins de semaine par mois et que le comité de suivi n’a pas le pouvoir d’agir immédiatement.

Le RCSCCBE poursuit en indiquant que la Municipalité va à l’encontre d’un avis de l’Institut national de la santé publique (INSPQ), des fondements de la nouvelle loi sur la qualité de l’environnement, du Code civil sur les relations de bon voisinage et des guides de différents groupes comme le conseil du patronat pour l’environnement.

«Le règlement est aussi à contre-courant de ceux adoptés par plusieurs villes depuis deux ans qui ont permis de diminuer les nuisances tout en permettant aux activités des pistes de course ou autres types d’activités de se poursuivre. Le circuit a eu ce qu’il voulait : une indication claire de la ville aux citoyens de déménager au lieu de trouver une véritable solution. Des experts consultés ont eu la même interprétation. », poursuit l’organisation.

Si le nouveau projet de règlement vient mettre un terme aux procédures judiciaires entreprises par les administrateurs du circuit, la Municipalité pourrait ne pas en avoir terminé pour autant. Le Regroupement, confirme-t-il, songe à entreprendre des démarches juridiques.

«Des citoyens des deux rives évaluent présentement les différents recours possibles. La Ville et le circuit semblent oublier qu’il n’existe aucun droit acquis en matière de pollution et que des réparations peuvent être exigées.»

Notons que le nouveau règlement devrait être adopté à la séance du mois de février.

 

 

Les plus lus

Démission du maire de Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur, a quitté ses fonctions le 2 septembre dernier.

L'élection dans Lotbinière-Frontenac minute par minute

C'est aujourd'hui que les électeurs québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs 125 représentants à l'Assemblée nationale du Québec. Dans la région, les citoyens devront faire leur choix dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac. Dans cette page, nous retracerons tous les derniers développements entourant cette journée décisive dans le comté, minute par minute.

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Saint-Antoine-de-Tilly: plus de détails sur le départ de l’ex-conseillère Christiane Nadeau

POLITIQUE. La conseillère démissionnaire à Saint-Antoine-de-Tilly, Christiane Nadeau, a été déclarée inhabile à exercer la fonction de conseillère municipale pour une période de cinq ans. Cette décision de la Cour supérieure du Québec a été rendue le 21 septembre dernier.

Christian Gauthier fait un plaidoyer pour le développement de la circonscription

POLITIQUE. Le candidat conservateur dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, entend prioriser le développement de la circonscription s’il est élu le 3 octobre prochain. Celui-ci mentionne qu’il est plus que temps que le gouvernement du Québec se mette à l’écoute de la population, des entreprises, des organismes et des municipalités des MRC des Appalaches et de Lotbinière.

Éric Duhaime en visite à Sainte-Croix

POLITIQUE. Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, était de passage à Sainte-Croix hier soir. Une centaine de personnes s’étaient rassemblées dans le bar du restaurant Le Cube à l’occasion d’un rassemblement partisan.

Geneviève Guilbault à la rencontre d’aînés à Laurier-Station

POLITIQUE. La vice-première ministre sortante et candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, a accompagné, ce matin, la députée sortante de Lotbinière-Frontenac et candidate de la CAQ, Isabelle Lecours, lors d’une visite à la Villa Laurence, de Laurier-Station.

Un débat relevé

POLITIQUE. Près de 100 personnes se sont rassemblées, le 15 septembre en soirée, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit. Ces derniers souhaitaient assister au débat entre les candidats des cinq principaux partis aux prochaines élections, organisé par le Centre d’études collégiales de Lotbinière.

La protection de la forêt seigneuriale une priorité pour Christine Gilbert

POLITIQUE. La candidate de Québec Solidaire dans Lotbinière-Frontenac, Christine Gilbert, a lancé, le 9 septembre, un plaidoyer en faveur d’une meilleure protection de la forêt seigneuriale.