Sans raison valable, les Québécois ne pourront plus sortir de chez eux à partir de 22h. Crédit photo : Gilles Boutin - Archives

SANTÉ. En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 30 décembre, la mise en place d’une nouvelle série de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus dans la province. Dès demain, les Québécois devront, entre autres, de nouveau vivre avec un couvre-feu et l’interdiction de se réunir avec d’autres bulles familiales dans les maisons.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«Le Québec a battu un nouveau record hier avec plus de 14 000 nouveaux cas de COVID-19 et nous annoncerons demain que nous avons enregistré aujourd’hui plus de 16 000 nouveaux cas. Et avec les tests rapides, ces chiffres sont sous-évalués. De plus, le nombre de personnes hospitalisées ainsi que le nombre de travailleurs de la santé absents en raison d’une infection au coronavirus ont doublé en une semaine. Nous sommes dans la pire situation vécue depuis 22 mois. S’il reste beaucoup d’incertitudes, il y a un risque réel que nous dépassions notre capacité réelle dans les hôpitaux. Ainsi, si nous ne faisons rien, il se pourrait que nous ne puissions plus soigner tout le monde. On doit agir rapidement, quitte à s’ajuster en cours de route», a d’emblée lancé M. Legault, lors d’une conférence de presse à Montréal.

Dès le 31 décembre, un couvre-feu sera de nouveau en vigueur entre 22h et 5h. Les personnes qui contreviendront à cette règle recevront des amendes allant de 1 000 $ à 6 000 $. Également, les rassemblements dans les résidences privées réunissant différents ménages seront interdits à partir de demain. Notons cependant que les personnes seules ou les personnes ayant besoin d’un proche aidant pourront accueillir des personnes dans leur résidence.

Les restaurants ne pourront plus ouvrir leurs salles à manger dès vendredi, mais ils pourront toujours offrir leurs plats au comptoir ou par livraison. Les sports intérieurs ne pourront plus être pratiqués à partir du 31 décembre. Les lieux de culte ne pourront plus accueillir de fidèles jusqu’à nouvel ordre, sauf pour des funérailles qui ne pourront réunir qu’un maximum de 25 personnes.

Les commerces devront fermer leurs portes lors des trois prochains dimanches, à l’exception de certains commerces essentiels comme les dépanneurs, les stations-service et les pharmacies. Par cette mesure, Québec veut permettre aux commerçants de souffler, eux qui font face à une importante pénurie de main-d’œuvre en raison des périodes d’isolement exigées à leurs employés infectés par le coronavirus.

Les écoles, les cégeps et les universités devront demeurer fermés jusqu’au 17 janvier. Lors de la conférence de presse, François Legault a promis de tout faire pour assurer le retour des élèves et des étudiants en présence dans les classes lors de cette date. Les services de garde réguliers demeureront ouverts. En ce qui a trait aux services de garde dans les écoles, ils ne seront offerts qu’aux enfants des travailleurs essentiels jusqu’à nouvel ordre.

Resserrer la vis aux personnes non vaccinées

Lors de la période de questions de la conférence de presse, François Legault, Christian Dubé et Horacio Arruda ont dû répondre à plusieurs questions de journalistes en lien avec l’acceptabilité sociale de ce nouveau train de mesures restrictives. À cette occasion, le premier ministre s’est défendu de punir les personnes vaccinées et celles qui respectent les consignes mises en place par Québec.

«La majorité des Québécois respecte les consignes, mais une minorité ne les respecte pas et cela a des impacts sur la situation épidémiologique. Si nous imposions un couvre-feu uniquement pour les personnes non vaccinées, les policiers auraient beaucoup de difficulté à faire respecter cette mesure. On croit que c’est nécessaire d’avoir un couvre-feu pour faire diminuer les contacts sociaux. C’est un geste extrême, mais nous devons le poser parce que nous sommes dans une situation extrême. Je m’engage que ce sera la première chose qu’on va lever quand la situation va s’améliorer. […] J’ai également demandé de voir comment on pourrait élargir l’utilisation du passeport vaccinal pour protéger les personnes non vaccinées contre elles-mêmes et pour donner de (nouveaux) avantages aux vaccinés», a argué M. Legault.

Également, le premier ministre a dû s’expliquer à plusieurs reprises sa gestion de la crise sanitaire. À la suite de questions de journalistes, François Legault a notamment soutenu que son équipe avait pris de «bonnes décisions», que le monde faisait face à une situation exceptionnelle et que la situation était actuellement pire dans d’autres pires. De plus, il a réitéré sa confiance envers Horacio Arruda, alors que plusieurs chroniqueurs demandent depuis quelques jours son renvoi.

Soulignons dans un autre ordre d’idées que François Legault a confirmé que Québec ira de l’avant avec sa politique pour permettre la présence au boulot de travailleurs de la santé infectés par le coronavirus sous certaines conditions. «Je sais que les 22 derniers mois ont été très difficiles, mais on a vraiment besoin de vous autres», a tout simplement conclu M. Legault.

Les plus lus

Dons de terrains à Val-Alain

SOCIÉTÉ. Le marché résidentiel hypercompétitif actuel ne favorise pas les premiers acheteurs et ceux qui ne peuvent pas faire de surenchère sur une maison. C’est avec cette idée en tête que la Corporation de développement économique (CDE) de Val-Alain a récemment lancé son programme de don de terrains.

De généreux Apollinairois

SOCIÉTÉ. Touchés par la crise humanitaire qui se déroule en Ukraine, trois Apollinairois ont uni leurs forces pour trouver des familles d’accueil dans la municipalité afin d’héberger des réfugiés. Jusqu’à présent, ils ont recruté six familles et en recherchent d’autres puisque les premiers Ukrainiens devraient arriver sous peu.

Saint-Narcisse: Michel Barrette porte-parole de la fin de semaine d’époque

SOCIÉTÉ. Les fêtes du 150e anniversaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage se poursuivront du 20 au 22 mai prochains avec la Fin de semaine d’époque. Pour l’occasion, le comité organisateur a réussi à recruter un porte-parole de taille, l’humoriste et comédien Michel Barrette.

Une Apollinairoise gagne 80 000 $ à La Poule aux œufs d’or

SOCIÉTÉ. L’émission La Poule aux œufs d’or a fait une gagnante dans la région le 24 avril dernier. L’Apollinairoise Sandra Lévesque a remporté 80 000 $ au jeu télévisé.

Ouvrir sa maison à des Ukrainiens

SOCIÉTÉ. Une famille ukrainienne pourrait bientôt trouver refuge à Leclercville. Citoyen engagé, Normand Beaudet partage son temps entre Blainville et Leclercville. Propriétaire d’une résidence dans chacune des municipalités, il trouvait approprié d’offrir un toit à une famille qui a fui l'Ukraine. C’est Leclercville qu'elle a choisi comme terre d’accueil et elle devrait arriver prochainement.

Un revers en cour pour le RCSCCBE

SOCIÉTÉ. Le Regroupement des citoyens de Sainte-Croix contre le bruit excessif (RCSCCBE) a échoué dans sa tentative de faire suspendre temporairement le nouveau règlement encadrant l’exploitation de la piste de course. Le juge Pierre Ouellet, de la Cour supérieure du Québec, a rendu sa décision le 4 mai dernier.

Saint-Apollinaire de la végétation pour combattre les îlots de chaleurs

ENVIRONNEMENT. Bien que la MRC de Lotbinière se trouve en milieu rural, elle n’est pas exempte d’îlots de chaleurs. Dans le but d’atténuer les effets provoqués par l’une de ces surfaces dépourvues de couvert végétal, la Municipalité de Saint-Apollinaire et le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) participent à l’initiative Sous les pavés qui mènera à l’aménagement, cet a...

COVID-19 : huit décès dans la région pendant la fin de semaine de Pâques

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé mardi que huit résidents de la région ont succombé des suites d'une infection au coronavirus au cours des quatre derniers jours. Cependant, le nombre de personnes atteintes de la COVID-19 hospitalisées en Chaudière-Appalaches a connu une importante baisse pendant cette période.

Ils immortalisent les églises

PATRIMOINE. Passionnés d’histoire, de patrimoine et d’architecture, Sylvain Piché et Yves Coulombe parcourent les églises de la province. Avec leur chaîne YouTube et leur site Internet Sur la route de nos églises, ils immortalisent à l’aide de courts métrages, ce qu’ils appellent les «châteaux du Québec». Ils étaient de passage dans la région à la fin du mois d’avril pour filmer certaines des égli...

Collectionneur de l'histoire

PATRIMOINE. L’Agapitois André Gingras est un passionné d’histoire et plus particulièrement de celle de son village. Au fil des années, il a réuni des tonnes de documents, de photos d’époque, de journaux, de livres, etc. liés à l’histoire de Saint-Agapit.