(Crédit photo : Archives)

ENVIRONNEMENT. Dans le cadre des élections municipales, le Conseil régional de l’environnement (CRECA) a sondé l’opinion d’une partie de la population de la Chaudière-Appalaches quant à la place que la question environnementale devrait prendre au palier municipal. Selon les résultats du sondage, 90 % des répondants se disent tout à fait en accord avec le fait que les élus municipaux doivent poser des gestes concrets pour protéger l’environnement.

L’enquête a été menée sur Internet du 3 août au 2 octobre auprès de 200 personnes de toute la Chaudière-Appalaches. On leur a demandé, entre autres, quelle «action prioritaire» environnementale devait être posée par les élus.

Près du tiers des répondants (31 %) ont évoqué la protection et la création des milieux naturels. Vingt-et-un pour cent (21 %) ont priorisé diverses actions pour lutter contre les changements climatiques comme la mobilité durable.

«Ce sondage est un outil intéressant pour les candidats qui souhaitent savoir à quoi les citoyens accordent de l’importance et ainsi orienter leurs actions. Or, qu’ils soient en milieu urbain ou rural, les répondants sont nombreux à désirer un accès facile aux milieux naturels, de même que des options en transport collectif et actif, incluant des pistes cyclables accessibles et sécuritaires», a souligné la directrice générale du CRECA, Josée Breton.

Parmi les autres actions prioritaires identifiées par les répondants, ont retrouve des mesures liées à un meilleur aménagement du territoire (11 %), la valorisation des déchets (incluant le compostage) (8 %), l'autosuffisance alimentaire (8 %), et la réduction de la pollution sonore, visuelle, de l’air ou des sols (7 %).

MRC de Lotbinière

Dans la MRC de Lotbinière, 21 personnes originaires de Saint-Antoine-de-Tilly, Saint-Flavien, Sainte-Croix, Laurier Station, Lotbinière, Saint-Apollinaire et Saint-Gilles ont participé à l’enquête du CRECA.

Les répondants ont souligné deux actions prioritaires à réaliser. D’abord, ils demandent d’avoir plus d’options en mobilité durable, incluant le transport collectif et les pistes cyclables ainsi que de régler les problèmes de gestion des eaux usées (cesser les déversements dans le fleuve).

Ces actions rejoignent les trois principales thématiques qui tiennent à cœur à la population. Dans une proportion de 68 %, ils ont choisi la création d’espaces verts et la protection des milieux naturels, incluant la biodiversité. Suivent, à égalité, la gestion responsable de l’eau et une offre de transport durable axé sur la mobilité active et collective qui ont chacune été mentionnées par 58 % de ceux qui ont participé au sondage.

 

Questions que les citoyens poseraient aux candidats

  • Saint-Flavien : Quelle place occupe l’environnement dans vos priorités ?
  • Sainte-Croix : Comment comptez-vous réduire les émissions de gaz à effet de serre ?
  • Lotbinière : Comptez-vous faire de la sensibilisation sur la gestion des matières résiduelles ?
  • Saint-Antoine-de-Tilly : Quelle est votre position sur le troisième lien au regard de la réduction de GES? Pourquoi déverse-t-on les égouts (dégrilleur) dans le fleuve ?
    • Pourquoi est-ce aussi long pour régler nos deux problèmes au niveau de l’eau ?
  • Saint-Apollinaire : Quelle est la première action que vous poserez afin d'améliorer les déplacements durables dans votre municipalité ?
  • MRC : Avez-vous l'intention de mettre en valeur la Forêt seigneuriale pour des activités autres que l'exploitation forestière et l'acériculture ?

 

 

Les plus lus

L’épopée du manoir de Tilly dans un livre

PATRIMOINE. Après plusieurs mois de recherche, Jean-Louis Lessard et Jean-Yves Dionne, deux membres de la Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly, ont récemment accouché de leur nouvel ouvrage, Le Manoir de Tilly. Avec ce livre, les deux Antoniens veulent faire redécouvrir le bâtiment vieux de 235 ans et les personnes qui ont animé l’imposant édifice au cours de son histoire.

Le Jardin Norah et Romy inauguré

C’est dans la cour arrière de l’organisme Deuil-Jeunesse de Québec qu’a été inauguré le jardin commémoratif de Norah et Romy Carpentier, le 6 octobre dernier. À l’image des intérêts des deux fillettes lévisiennes décédées à l’été 2020, le jardin sera un lieu d’intervention et réconfortant pour la clientèle endeuillée de Deuil-Jeunesse.

Saint-Agapit reçoit près de 10 000 $ des Lions pour sa politique de l’arbre

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a obtenu un important coup de pouce de la part des clubs Lions. L’organisation a investi 9 500 $ pour la plantation de 100 arbres sur le territoire de la municipalité l’an prochain. Avec une contribution de la Municipalité de 3 500 $, ce sont donc 13 000 $ qui seront consacrés à ce projet d’envergure.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

SANTÉ. Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Bris de service à prévoir à l’APHL

SOCIÉTÉ. La pénurie de main-d’œuvre affecte durement l’Association des personnes handicapées de Lotbinière (APHL). Une démission imprévue plonge l’organisation dans une fâcheuse situation où elle est forcée d’interrompre certains de ses services et pourrait en arrêter d’autres dans un proche avenir.

Importante hausse des nouveaux cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a notamment rapporté une importante hausse du nombre de nouveaux cas de COVID-19, dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi. La majorité des nouvelles infections ont été découvertes en Beauce.

COVID-19 : légère augmentation des hospitalisations dans la région

SANTÉ. Dans son plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé jeudi que de nouvelles personnes ont dû être hospitalisées dans la région en raison de la COVID-19.

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

SANTÉ. Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention ur...

COVID-19 : nouvelle augmentation des hospitalisations dans la région

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a constaté au cours de la fin de semaine une augmentation du nombre de personnes hospitalisées dans la région en raison de la COVID-19. C'est notamment ce qu'on peut apprendre dans le plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie préparé par l'organisme.

Faire le point sur l’offre alimentaire

SOCIÉTÉ. Le Centre-Femmes de Lotbinière veut faire le point sur les habitudes de consommation alimentaire des citoyens de la région. Pour y arriver, l’organisation veut, entre autres, consulter la population de la MRC de Lotbinière par le biais d’un sondage mis en ligne sur son site Internet et accessible jusqu’au 23 octobre.