(Crédit photo : Courtoisie CNESST)

SOCIÉTÉ. Le temps froid des derniers jours a poussé la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) a rappelé, le 10 janvier, les dangers liés à une exposition prolongée des travailleurs au froid.

Par grand froid, la CNESST souligne que les risques de gelures d’hypothermie et de lésions physiques permanentes sont plus grands.

L’organisation indique que dès que la température ambiante (à l’abri du vent) est inférieure à 5 °C, la vigilance s’impose. À cette température, une exposition au froid, prolongée ou non, a des effets directs sur la santé, poursuit la CNESST. Lorsque le corps est exposé au froid, il y a un risque que la température du corps ou de certaines parties de celui-ci commence à s’abaisser anormalement.

Ainsi, dans des conditions de froid intense l’employeur doit mettre en place des mesures préventives pour fournir à ses travailleurs des conditions sécuritaires. De leur côté, ils doivent appliquer ces mesures et surveiller sur eux-mêmes et leurs collègues les signes de gelures ou d’hypothermie : sensation de picotement, engourdissement progressif, perte graduelle de la sensibilité, rougeurs avec plaques blanches inégales, peau blanche, glacée, cireuse et parfois dure.

Selon les tâches à exécuter, la CNESST recommande qu'une ou plusieurs de ces mesures préventives soient être prises pour éviter une contrainte thermique par le froid :

  • Chauffer le poste de travail, si possible;
  • Mettre à disposition des abris chauffés et, si possible, des boissons chaudes;
  • Recouvrir les poignées et les barres métalliques d’un isolant thermique;
  • Porter des vêtements adaptés à la température et à la nature des tâches à exécuter – plusieurs épaisseurs, s’il le faut – et se couvrir la tête et les extrémités;
  • Alterner les périodes de travail et de réchauffement;
  • Réorganiser le travail pour accomplir les tâches prévues à l’extérieur durant les périodes les plus chaudes de la journée. Un régime d’alternance travail-réchauffement est disponible dans notre publication Travailler au froid! Prévenir et soigner les gelures et l’hypothermie.

 

Les plus lus

Disparition d’un homme de Val-Alain

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec demande l’aide du public pour retrouver Gino Perreault, 46 ans, de Val-Alain.

Un résident de Saint-Apollinaire pincé pour un grand excès de vitesse

VITESSE. Un résident de Saint-Apollinaire a reçu une amende salée après avoir commis un grand excès de vitesse à Québec, vendredi dernier.

Bâtiment agricole détruit par les flammes

FAITS DIVERS. Un incendie a détruit un bâtiment agricole dans la soirée du 20 juillet, à Issoudun.

Accident mortel de VTT à Saint-Narcisse

ACCIDENT. Selon ce que rapportent plusieurs médias, un homme de 62 ans a perdu la vie à la suite d'un accident de VTT vendredi soir, à Saint-Narcisse-de-Beaurivage.

Inspection de ponts à Saint-Apollinaire

TRANSPORTS. Le 19 juillet prochain, le ministère des Transports procédera à des inspections de ponts à Saint-Apollinaire.

Présence policière accrue pendant les vacances de la construction

SÉCURITÉ. À l’aube des vacances de la construction, la Sûreté du Québec a fait savoir qu’elle intensifiera ses interventions autant sur le réseau routier que sur les plans d’eau et les sentiers du 22 juillet au 7 août.