(Crédit photo : Énergir)

ÉNERGIE. L’entreprise Énergir est actuellement devant la Régie de l’énergie afin d’obtenir l’autorisation qui lui permettra de concrétiser un projet de 49,3 M$ dans la région. L’entreprise souhaite doubler sa conduite liant le site d’entreposage d’Intragaz, de Saint-Flavien, à son poste de livraison de Saint-Nicolas, à Lévis.

«Le but de notre projet sera de doubler cette conduite, donc d’en mettre une nouvelle tout juste en parallèle de celle existante. Présentement, avec la taille de la conduite actuelle, nous sommes limités dans notre capacité de retrait de gaz. Cet ajout permettra de soutirer du gaz plus rapidement dans une période donnée», a expliqué la conseillère principale communication et affaires publiques d’Énergir, Brigitte Léonard. L’entreprise attend une réponse de la Régie pour cet automne et si tout va bien, les travaux pourraient commencer à l’automne 2022.

Concrètement, le doublement de la conduite permettra, entre autres, de répondre à l’augmentation de la demande lors des périodes de pointe en hiver.

«Ça nous permettra aussi d’acheter du gaz pendant l’été à moindre coût, de le stocker à Saint-Flavien et de l’utiliser lorsque nous en aurons besoin en hiver. Puisque nous l’achèterons à meilleur coût, nous économiserons et nos clients aussi», rajoute-t-elle.

Avant de commencer les travaux d’installation de la canalisation, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, mentionne Mme Léonard. «Prochainement, nous rencontrerons les citoyens qui seront touchés par le projet. Il y aura des inventaires environnementaux faits sur les terrains des citoyens et nous leur donnerons des compensations.» Le projet touche 197 lots à Saint-Flavien, Saint-Apollinaire et Lévis qui appartiennent à 133 propriétaires.

S’ajoutent différentes autorisations à obtenir tant au niveau municipal que provincial et fédéral. Des instances comme la Commission de protection du territoire agricole auront aussi leur mot à dire.

Notons qu’au moment de la construction de la première canalisation, à la fin des années 1990, des ententes avaient déjà été signées avec les propriétaires des terrains visés. Elles prévoyaient notamment l’installation d’une seconde conduite. Les rencontres avec les citoyens permettront de bien cibler les impacts que les travaux auront chez chaque propriétaire : agricole, forestière, etc.

Cependant, au niveau forestier, les impacts devraient être de moindre importance. «Lorsqu’on a installé la première conduite, on avait déjà déboisé. Ça minimisera clairement le déboisement requis pour l’installation de la deuxième conduite», indique Mme Léonard.

Ce projet se fera en complémentarité avec celui de la compagnie Intragaz qui a besoin d’adapter ses installations à ces nouveaux besoins. L’entreprise est actuellement devant la Commission de protection du territoire agricole pour, entre autres, obtenir l’autorisation d’installer une entrée électrique de 25 kV qui permettra d'alimenter un nouveau compresseur à moteur électrique. Cette nouvelle installation électrique nécessite de se trouver à bonne distance d’équipements déjà présents sur le site.

«On ne s’oppose pas [le conseil municipal]. Nous voulons être aidants. Pour nous, ce sont de bons citoyens corporatifs. Nous avons des comités de suivi. Déjà, on nous avait annoncé, du côté d’Énergir, la possibilité qu’il y ait des travaux», a indiqué le maire de Saint-Flavien, Normand Côté.

 

 

 

Les plus lus

De la cuisine de rue à Saint-Apollinaire

AFFAIRES. Michael Roy entretient depuis plusieurs années une passion pour la cuisine de rue et les camions de cuisine de rue. Au début de l’année, avec la fermeture des restaurants, il a vu l’occasion de combiner sa passion avec un projet de se lancer en affaires dans le domaine.

Pro-Fab vendu à des intérêts québécois

ÉCONOMIE. Le Fonds québécois d’investissement privé, Kairos Capital Management a confirmé, le 23 juin dernier, l’acquisition de Groupe Pro-Fab. Depuis 10 ans, l’entreprise dont le siège social se trouve à Saint-Apollinaire était dans le giron de l’américain Wynnchurch Capital, un autre fonds d’investissement privé.

Élan freiné par des problèmes d’approvisionnement

ÉCONOMIE. En pleine croissance il y a à peine quelques mois, l’entreprise T Concept de Saint-Flavien a vu son élan freiné par un coup qu’elle n’avait pas anticipé. Si en mars dernier, c’était la pénurie de main-d’œuvre qui pointait dans le rétroviseur de Jimmy Trépanier, quelques mois plus tard, ce sont des problématiques d’approvisionnement en bois qui sont sorties de l’angle mort et l’ont forcé ...