(Crédit photo : Courtoisie)

COMMUNAUTÉ. Le comité régional pour la Marche mondiale des femmes de la Chaudière-Appalaches a dévoilé, le 22 octobre, une œuvre soulignant les cinq revendications de la Marche mondiale des femmes. L’œuvre créée par Kim Veilleux y intègre les réalités propres à la Chaudière-Appalaches.

Pendant la dernière année, les groupes de femmes de la Chaudière-Appalaches se sont mobilisés à propos des cinq revendications de la Marche mondiale des femmes : la pauvreté, les violences faites aux femmes, les enjeux concernant les femmes migrantes, immigrantes et racisées, la justice climatique et la revendication sur les femmes autochtones.

Différentes activités ont été tenues pendant l'année pour faire vivre ces revendications dans la région.

Le dévoilement de l’œuvre de Kim Veilleux s’est fait dans le cadre de la rencontre des membres du Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches.

Le Comité régional pour la Marche mondiale des femmes est issu du Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches, dont la mission est la défense collective des droits des femmes. Il est composé de 13 membres, dont les 4 maisons d’hébergement de la région, les 6 centre-femmes, le comité femme de la CSN et Connexion Emploi ressources femmes.

Les plus lus

Dévoilement d’une œuvre pour clôturer la Marche mondiale des femmes

COMMUNAUTÉ. Le comité régional pour la Marche mondiale des femmes de la Chaudière-Appalaches a dévoilé, le 22 octobre, une œuvre soulignant les cinq revendications de la Marche mondiale des femmes. L’œuvre créée par Kim Veilleux y intègre les réalités propres à la Chaudière-Appalaches.