Guylaine Dumont est partie à la rencontre des électeurs. Elle a notamment enfourché son vélo afin de rencontrer des résidents de Sainte-Croix. Crédit photo : Courtoisie

POLITIQUE. L’ancienne joueuse de volleyball et olympienne Guylaine Dumont a annoncé, le 19 août dernier, qu’elle se lançait dans l’arène politique à titre de candidate du Nouveau parti démocratique (NPD) dans Lévis-Lotbinière. Avec son implication pour le parti de gauche lors des présentes élections fédérales, la résidente de Saint-Antoine-de-Tilly désire pousser plus loin son engagement dans sa communauté.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

Âgée de 53 ans, la femme originaire de Saint-Étienne-de-Lauzon s’est d’abord fait connaître sur les terrains de volleyball et de volleyball de plage. Après une carrière en salle, Guylaine Dumont a brillé sur le sable lors des Jeux olympiques d’Athènes, en 2004. Avec sa coéquipière Annie Martin, elle a terminé au cinquième rang à l’issue du tournoi de volleyball de plage.

Depuis quelques années, elle s’implique dans différentes causes pour favoriser la pratique sportive dans un climat sain ainsi que l’importance du sport. Elle a notamment été l’une des personnes derrière la création de Sport’Aide en 2014, un organisme qui travaille à éliminer les violences de toutes sortes dans le monde du sport. Pour Guylaine Dumont, sa candidature pour le NPD n’est donc que la suite logique de son engagement depuis plusieurs années afin de faire une différence dans la société.

«Il s’agit de la troisième campagne électorale où je me fais approcher. Cette fois, j’ai décidé de me lancer. Je ressens la même motivation profonde que celle que j’avais quand Annie Martin m’a approché pour former un duo en volleyball de plage en 2002. J’avais l’impression que si je ne me lançais pas, j’allais le regretter. Depuis longtemps, je veux contribuer à bâtir un monde meilleur et la politique permet de le faire à une plus grande échelle», a-t-elle souligné, lors d’une entrevue téléphonique le 24 août.

Et pour faire ce saut, Guylaine Dumont trouvait que le véhicule du NPD correspondait davantage à sa vision du monde. «Le NPD partage les mêmes valeurs qui m’animent, soit l’intégrité, le respect, le respect de la diversité et l’équité. Certaines personnes accrochent sur le turban de notre chef (Jagmeet Singh), mais c’est dommage puisqu’il est un leader inspirant qui prône de belles valeurs. Il ressemble beaucoup à Jack Layton (chef du NPD de 2003 à 2011), un politicien qui m’a beaucoup inspiré.»

Défendre ses concitoyens et bâtir l’avenir

En plus de vouloir travailler à protéger l’environnement et favoriser la redistribution de la richesse pour financer des programmes sociaux, Guylaine Dumont espère être élue députée de Lévis-Lotbinière afin de trouver des solutions à des problèmes vécus par les résidents du comté.

Elle estime notamment que les investissements promis par le NPD afin d’améliorer le transport interurbain permettront en partie de résoudre la pénurie de main-d’œuvre vécue par plusieurs entreprises de la circonscription. La candidate néodémocrate croit que la création de lignes reliant certaines municipalités de Lotbinière à Québec permettront d’attirer des travailleurs qui résident dans la capitale nationale.

Aussi, elle promet de défendre les agriculteurs et de travailler pour ces derniers. «Les agriculteurs n’ont pas à avoir peur de moi. Mon père avait une petite écurie et j’ai aussi aidé d’autres agriculteurs, notamment en enlevant des roches des champs. Je connais leur réalité et je suis sensible aux défis qu’ils vivent», illustre-t-elle.

En ce qui a trait à la lutte contre les changements climatiques, Guylaine Dumont s’oppose farouchement au projet de troisième lien interrives entre Québec et Lévis et elle souhaite que le NPD obtienne le pouvoir afin de concrétiser les promesses d’investissements de son parti dans le transport en commun. «Si on ne fait pas attention, ce sont nos enfants et nos petits-enfants qui devront vivre avec les conséquences de nos décisions. Je suis convaincue que nous pouvons faire rouler l’économie autrement afin de protéger l’environnement», argue la candidate néodémocrate dans Lévis-Lotbinière.

Consciente que le défi de se faire élire dans le comté représenté depuis 2006 par le conservateur Jacques Gourde est de taille, Guylaine Dumont partage toutefois sa conviction que ses concitoyens seront séduits par sa vision.

«Je vais faire de mon mieux. J’espère obtenir la confiance des citoyens de Lévis-Lotbinière puisque je suis convaincue que je pourrai bien faire entendre leur voix à la Chambre des communes. Je suis une fille de terrain, je vis dans le comté depuis longtemps et je suis proche des gens et des jeunes, puisque j’ai notamment eu la chance d’entraîner des équipes aux écoles Pamphile-Le May et de l’Aubier et de donner des conférences dans les écoles de la région», conclut Mme Dumont.

Les plus lus

Samuel Boudreault sollicite un premier mandat de maire

POLITIQUE. Samuel Boudreault a été désigné maire de Saint-Patrice-de-Beaurivage en avril dernier à la suite du départ de Nicole Viel-Noonan. Il a décidé de tenter sa chance lors des élections municipales à venir et confirme qu’il pose officiellement sa candidature pour être élu maire de la municipalité le 3 novembre prochain.

Élections municipales : plusieurs maires élus par acclamation

POLITIQUE. La période de mise en candidature pour les élections municipales a pris fin le 1er octobre. Si certains candidats à la mairie ont été élus par acclamation, d’autres en revanche devront faire campagne pour se faire choisir par la population de leur municipalité. De plus, une municipalité n’a reçu aucune candidature pour le poste de maire.

Jacques Gourde réélu dans Lévis-Lotbinière

POLITIQUE. Les citoyens de Lévis-Lotbinière ont renouvelé leur confiance envers Jacques Gourde. Lors du scrutin tenu hier, ils ont été 32 228 électeurs à voter pour le candidat du Parti conservateur. Le député sortant a ainsi récolté 51,8 % des votes des quelque 91 618 électeurs inscrits, soit 32 228. Il s’agit d’une avance de 18 767 votes sur son plus proche adversaire, Samuel Lamarche du Bloc qu...

Pour Sainte-Croix présente ses priorités électorales

POLITIQUE. Le parti Pour Sainte-Croix a présenté, le 21 septembre, sa liste de priorités en prévision des élections municipales du 7 novembre prochain.

Vision Laurier-Station veut dynamiser Laurier-Station

POLITIQUE. Conseillère sortante à Laurier-Station, Huguette Charest a décidé de briguer le poste de mairesse de la municipalité. Cette dernière ne se présente pas seule et avec L’Équipe Vision Laurier-Station elle souhaite dynamiser la municipalité.

L'élection fédérale minute par minute

Après 36 jours de campagne électorale, les Canadiens sont appelés aujourd'hui aux urnes afin d'élire les 338 députés qui constitueront la prochaine législature à la Chambre des communes. Comme à son habitude, le Peuple Lotbinière vous propose sa couverture minute par minute du jour du scrutin, autant dans Lévis-Lotbinière que dans le reste du pays.

La campagne électorale municipale est déclenchée

POLITIQUE. Depuis le 17 septembre, la campagne électorale municipale est en cours dans toutes les municipalités du Québec, en vue du jour du scrutin fixé au 7 novembre prochain.

Soins de santé : annonce gouvernementale jeudi

SANTÉ. Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a indiqué mardi qu'il fera une annonce jeudi avec le premier ministre du Québec, François Legault, afin de s'attaquer à la pénurie de main-d'œuvre dans le réseau de la santé.

Jean Bergeron sollicitera un nouveau mandat

POLITIQUE. La Municipalité de Lotbinière s’est retrouvée dans une situation inusitée le 1er octobre dernier, à 16h31. Personne ne s’était manifesté pour solliciter le poste de maire ainsi que cinq des six sièges de conseillers. Quelques jours après la fin de la période de mise en candidature, le maire sortant, Jean Bergeron, a confirmé qu’il briguerait de nouveau la fonction de maire lorsque le pr...

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis le 13 octobre à Sainte-Agathe-de-Lotbinière à l’occasion de leur rencontre mensuelle. Voici quelques-uns des points à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.