Dès le 28 mai, les gens de la région pourront manger sur une terrasse extérieure d'un restaurant. Crédit photo : Bigstock

PANDÉMIE. Comme promis au cours des dernières semaines, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé, le 18 mai, le plan de déconfinement de la société québécoise en raison de l'amélioration de la situation épidémiologique du Québec et des progrès de la campagne de vaccination. Dès la fin du mois, les Québécois pourront profiter d'allègements aux mesures sanitaires.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«Aujourd'hui, c'est une grosse journée et une grosse étape. Les Québécois ont bien répondu aux demandes lancées pour aller se faire vacciner. De génération à génération, les Québécois sont allés se faire vacciner. Même si nous avions une petite inquiétude pour cette tranche d'âge, les jeunes ont aussi répondu à l'appel. C'est grâce à vous tous que je peux annoncer aujourd'hui ce plan de déconfinement», a d'emblée affirmé M. Legault, lors d'un point de presse à Québec.

D'abord, le vendredi 28 mai, cinq mesures de déconfinement entreront en vigueur partout au Québec. Les couvre-feux seront levés et les terrasses extérieures des restaurants pourront être ouvertes (zones rouge et orange : deux personnes seules avec enfants mineurs ou occupants d'une même résidence). Également, les rassemblements dans les cours arrières de maisons réunissant un maximum de huit personnes ou deux ménages (avec respect des normes de distanciation) ainsi que les voyages interrégionaux dans la province seront de nouveau autorisés. Les grandes salles et les stades extérieurs pourront aussi accueillir 250 personnes par section, pour un maximum de 2 500 spectateurs.

Par la suite, d'ici le lundi 31 mai, la majorité des régions du Québec passeront en zone orange (palier alerte). Ainsi, les élèves de troisième, quatrième et cinquième secondaire de ces régions pourront assister à leur cours en présentiel à temps plein et les salles à manger des restaurants et les gyms pourront rouvrir leurs portes.

Le vendredi 11 juin, les bars pourront servir leurs clients sur leurs terrasses extérieures, partout au Québec, et les sports collectifs à l'extérieur pourront de nouveau être pratiqués avec un maximum de 25 personnes. Au plus tard le lundi 14 juin, une autre étape de déconfinement sera franchie alors que la majorité des régions du Québec passeront en zone jaune (palier de préalerte). Dans ces régions, deux ménages pourront se rencontrer à l'intérieur d'une résidence et les bars pourront rouvrir leurs portes.

Le vendredi 25 juin, les personnes ayant reçu deux doses d'un vaccin contre la COVID-19 pourront se voir à l'intérieur sans porter de masque ou respecter des mesures de distanciation sociale. De plus, les camps de jour et les camps de vacances pourront ouvrir et les festivals ou autres activités tenus à l'extérieur pourront accueillir un maximum de 2 500 personnes.

D'ici le lundi 28 juin, Québec prévoit que la majorité des régions de la province seront désormais en zone verte (palier de vigilance). 10 personnes provenant de trois ménages pourront se rencontrer à l'intérieur d'une résidence et les sports intérieurs pourront de nouveau être pratiqués.

«Il est important d'y aller avec une approche progressive pour limiter le nombre de contacts sociaux. Si on ouvre trop rapidement, il y aura une explosion de contacts (et possiblement de nouveaux cas de COVID-19). Notre plan veut éviter un déconfinement trop rapide, dans un contexte où plusieurs variants du coronavirus sont présents au Québec», a expliqué le Dr Horacio Arruda, le directeur national de santé publique.

D'ailleurs, le premier ministre a invité les Québécois à éviter tout déplacement à l'extérieur de la province. Il a également demandé au gouvernement fédéral de maintenir les mesures de contrôle aux frontières et de quarantaine pour les personnes qui entrent au pays.

Notons de plus que les allègements prévus ne seront toutefois pas appliqués dans les territoires visés par des mesures spéciales d'urgence (zone rouge foncée).

Accélérer la vaccination

Dans un autre ordre d'idées, les dirigeants se sont réjouis des succès obtenus lors de la campagne de vaccination. François Legault a alors annoncé que 75 % des Québécois auront reçu leur première dose de vaccin contre la COVID-19 d'ici le 15 juin, soit une dizaine de jours avant l'objectif initialement fixé par Québec.

Du même souffle, il a indiqué que le gouvernement provincial espère que tous les Québécois de 12 ans et plus ayant reçu une première dose auront reçu leur deuxième dose d'ici la fin du mois d'août. 

Pour atteindre cet objectif, les adolescents pourront bientôt recevoir le vaccin. Québec espère que les Québécois qui le désirent âgés entre 12 et 17 ans recevront leur première dose à la fin mai ou au début juin. En ce qui a trait à la deuxième dose, elle sera donnée aux adolescents québécois à la mi-août.

«Si on atteint cet objectif d'avoir administré deux doses à 75 % de la population âgée de 12 ans et plus, on croit notamment que l'obligation du port du masque pourra être levée dans plusieurs lieux publics et que les étudiants des cégeps et des universités pourront suivre de nouveau des cours en présentiel», a conclu M. Legault.

Les plus lus

COVID-19 : Québec présente son plan de déconfinement

PANDÉMIE. Comme promis au cours des dernières semaines, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé, le 18 mai, le plan de déconfinement de la société québécoise en raison de l'amélioration de la situation épidémiologique du Québec et des progrès de la campagne de vaccination. Dès la fin du mois, les Québécois pourront profiter d'allègements aux mesures sanitaires.

La Chaudière-Appalaches encore en zone orange la semaine prochaine?

PANDÉMIE. Si le gouvernement provincial désire que la Chaudière-Appalaches passe en zone jaune (palier de préalerte) lundi prochain, la région pourrait être la seule du Québec à demeurer lundi prochain en zone orange, en raison de sa situation épidémiologique.

La MRC fait un don de plus de 3 000 $ à la Fondation du CRDP-CA

COMMUNAUTÉ. La MRC de Lotbinière a fait un don de 3 377 $ à la Fondation du Centre de réadaptation en déficience physique de Chaudière-Appalaches (CRDP-CA).

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis de façon virtuelle, le 19 mai dernier, à l’occasion de leur rencontre mensuelle. Voici quelques points inscrits à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

Des initiatives de coopération intermunicipale soutenues

POLITIQUE. Au nom de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, la députée de Lotbinière-Frontenac à l’Assemblée nationale, Isabelle Lecours, a confirmé, le 25 mai, une aide financière de 230 000$ à six projets de coopération intermunicipale.

Plan de déconfinement : pas de changement en vue pour la région la semaine prochaine

DÉCONFINEMENT. En compagnie du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, et le ministre de la Santé, Christian Dubé, le premier ministre du Québec, François Legault, a fait le point sur la situation pandémique de la province mardi. En raison des nouvelles améliorations enregistrées, le plan de déconfinement de la société québécoise pourra se poursuivre la semaine prochaine. To...

Gourde dénonce les délais pour l’embauche de travailleurs étrangers temporaires

POLITIQUE. Le député de Lévis-Lotbinière à la Chambre des communes, Jacques Gourde, s’inquiète des délais importants d’immigration pour les travailleurs étrangers temporaires. Dans un bref communiqué de presse publié le 25 mai, l’élu conservateur reproche au gouvernement libéral de ne prendre aucune action concrète pour remédier à la situation.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis pour leur rencontre mensuelle, en personne et à huis clos. Pour l’occasion, ils étaient à Saint-Antoine-de-Tilly le 9 juin dernier. Voici quelques points à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

Québec dévoile son plan pour réaliser les chirurgies reportées en raison de la pandémie

SANTÉ. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a dévoilé, le 10 juin, la stratégie gouvernementale pour le rehaussement des activités chirurgicales afin de diminuer la liste et les délais d'attente.