Guy Lafleur a quitté son poste de maire de Saint-Antoine-de-Tilly. Crédit photo : Courtoisie

POLITIQUE. Le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur, a quitté ses fonctions le 2 septembre dernier.

Je quitte [mon poste] pour des raisons personnelles. J’ai pris la décision de partir pour assurer une bonne suite pour Saint-Antoine, je crois que la municipalité est sur une bonne lancée», a-t-il affirmé, soulignant au passage que ce ne sont pas des problèmes de santé qui l’ont poussé à démissionner.

L’ancien maire indique également que son départ ne retardera pas les importants chantiers sur lesquels la municipalité travaillait.

«Mon successeur, autant pour l’assainissement que pour l’eau potable, pourra compter sur mon aide, s’il le souhaite. Ces dossiers sont sur les rails et ont été enclenchés. Il y a beaucoup de travail de fait, il y a aussi les plans et devis au niveau des routes. […] Nous avons pris un bon élan et quelqu’un va continuer.»

Par ailleurs, M. Lafleur se dit est satisfait de son bilan en tant que maire et conseiller municipal, mais avoue qu’il était plus à l’aise comme conseiller.

«Assurément, j’ai été un meilleur conseiller. Ça m’allait bien de prendre des dossiers spécifiques, de les traiter et de m’en occuper. En prenant les rênes, je me suis peut-être éloigné du terrain.»

Il ajoute à son bilan la préservation, la rénovation ou la restauration d’éléments importants du patrimoine bâti dans les dernières années comme le presbytère, le calvaire et la chapelle de procession.

C’est actuellement Myriam Lambert-Dumas qui occupe le poste de mairesse suppléante. Du côté de la municipalité, aucun commentaire ne sera émis.

D’autres départs

Notons également que les sièges numéro 2 (Christiane Nadeau) et numéro 5 (Louis-Gabriel Laliberté) ont été laissés vacants.

Des élections partielles seront déclenchées prochainement afin de pourvoir ces différents postes.

 

 

 

Les plus lus

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

INFLATION. Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

La MRC de Lotbinière a un nouveau préfet

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière ont profité de leur assemblée mensuelle du 23 novembre pour procéder à l’élection d’un nouveau préfet. C’est le maire de Val-Alain, Daniel Turcotte, qui a été élu par acclamation.

La fin du moratoire sur la superficie des cultures demandée

AGRICULTURE. Les producteurs agricoles de Chaudière-Appalaches réclament la fin de l’interdiction d’accroître les superficies en culture dans certains bassins versants. C’est l’une des principales demandes qui est ressortie lors de la dernière assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Chaudière-Appalaches tenue le 26 octobre dernier, à Sainte-Marie.

Revenus et dépenses en hausse à la MRC de Lotbinière

POLITIQUE. La MRC de Lotbinière a adopté, à l’occasion de sa rencontre mensuelle du 23 novembre, un budget équilibré de 8,4 M$. Il s’agit d’une augmentation de 8,9 % par rapport à l’exercice réalisé en novembre 2021.

Le PCQ de Lotbinière-Frontenac en assemblée générale

POLITIQUE. L’Association de circonscription électorale du Parti conservateur du Québec (PCQ) de Lotbinière-Frontenac a réuni ses membres à Saint-Jacques-de-Leeds, le 20 novembre dernier, à l’occasion de son assemblée générale annuelle.