Photo : Courtoisie

POLITIQUE. Le 17 juin dernier, Québec solidaire a procédé à l’investiture de sa candidate dans Lotbinière-Frontenac. Christine Gilbert a été choisie pour porter les couleurs de la formation politique en prévision des prochaines élections provinciales, le 3 octobre.

C’est le «projet de société ambitieux» proposé par Québec solidaire qui a séduit Mme Gilbert. «Il [le projet de société] a les gens et l’environnement au cœur des priorités. Il a une vision de ce qu’on pourrait être. Je m’implique depuis 2018. Avant, j’avais de la difficulté à me mobiliser autour de la politique. Lorsque j’ai découvert Québec solidaire et ceux qui sont là par conviction, des gens de cœur, c’était naturel pour moi. C’était, en fait, la seule option.»

Professeure à l’Université Laval, Christine Gilbert consacre ses travaux de recherche aux finances publiques, à la dette du Québec et au Fonds des générations.

Elle estime que les différents procédés comptables utilisés par le gouvernement font «croire qu’on est vraiment endetté et qu’on doit couper partout dans les services sociaux. […] La raison pour laquelle je me présente, c’est pour donner une crédibilité économique au projet. On a les moyens de faire la transition écologique, d’avoir de meilleurs services, d’avoir accès aux soins de santé».

Depuis 2003, les électeurs de Lotbinière et de Lotbinière-Frontenac ont voté pour des partis de droite ou de centre droit. La candidate sait qu’elle a du travail à faire pour convaincre les électeurs de changer leur fusil d’épaule, mais est confiante de faire des gains. «Lorsque l’on voit où nous sommes rendus, on peut essayer une autre approche puisque celle qu’on a prise jusqu’à présent n’a pas fonctionné.»

Priorités

Christine Gilbert veut contribuer autant à l’amélioration des services à la population qu’à la diminution des inégalités sociales et à l’accélération de la transition énergétique.

Le Québec a les moyens de ses ambitions, poursuit-elle, et affirme que l’argent est disponible. «On l’a vu avec la COVID. Lorsqu’on a eu besoin d’argent, on s’est rendu compte qu’il était là. Ç’a toujours été une question de volonté politique, d’où tu mets tes priorités. C’est ce qu’on veut changer à Québec solidaire.»

De plus, elle est consciente aussi des besoins spécifiques à la région, notamment au niveau du logement abordable, des déserts alimentaires et du transport en commun.

Elle est également sensible à la qualité de vie des agriculteurs et des enjeux que vivent les propriétaires de petites et moyennes entreprises.

Inflation

Par ailleurs, la détentrice d’un BAA, d’un MBA et d’un doctorat en comptabilité s’inquiète de plus en plus des impacts de l’augmentation du coût de la vie. En mai, le taux d’inflation se situait à 7,7 %, rappelle-t-elle.

«Beaucoup de gens n’arrivent plus. On monte les taux d’intérêt pour régler le problème, mais on l’amplifie pour la classe moyenne. Pour l’ensemble de la population, l’argent disponible diminue très rapidement.»

Elle estime que le gouvernement a les leviers nécessaires pour donner un répit aux Québécois, notamment par Hydro-Québec. «On l’a créé pour être autonome, pour ne pas étouffer la population. On a une belle institution et au moment où l’on en a le plus besoin, on a des augmentations de tarifs. Pour nous, chez Québec solidaire, ce serait un gel puisqu’ils font déjà des profits.»

Elle rappelle que sa formation politique prône également l’accélération de la construction de logements abordables. Cela diminuera la pression sur la demande et fera descendre le coût des loyers. De plus, ajoute-t-elle, l’augmentation du salaire minimum à 18 $ de l’heure contribuerait à tirer vers le haut les salaires les plus bas et à injecter plus d’argent dans l’économie.

 

 

 

 

Les plus lus

Démission du maire de Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur, a quitté ses fonctions le 2 septembre dernier.

L'élection dans Lotbinière-Frontenac minute par minute

C'est aujourd'hui que les électeurs québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs 125 représentants à l'Assemblée nationale du Québec. Dans la région, les citoyens devront faire leur choix dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac. Dans cette page, nous retracerons tous les derniers développements entourant cette journée décisive dans le comté, minute par minute.

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Saint-Antoine-de-Tilly: plus de détails sur le départ de l’ex-conseillère Christiane Nadeau

POLITIQUE. La conseillère démissionnaire à Saint-Antoine-de-Tilly, Christiane Nadeau, a été déclarée inhabile à exercer la fonction de conseillère municipale pour une période de cinq ans. Cette décision de la Cour supérieure du Québec a été rendue le 21 septembre dernier.

Christian Gauthier fait un plaidoyer pour le développement de la circonscription

POLITIQUE. Le candidat conservateur dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, entend prioriser le développement de la circonscription s’il est élu le 3 octobre prochain. Celui-ci mentionne qu’il est plus que temps que le gouvernement du Québec se mette à l’écoute de la population, des entreprises, des organismes et des municipalités des MRC des Appalaches et de Lotbinière.

Éric Duhaime en visite à Sainte-Croix

POLITIQUE. Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, était de passage à Sainte-Croix hier soir. Une centaine de personnes s’étaient rassemblées dans le bar du restaurant Le Cube à l’occasion d’un rassemblement partisan.

Geneviève Guilbault à la rencontre d’aînés à Laurier-Station

POLITIQUE. La vice-première ministre sortante et candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, a accompagné, ce matin, la députée sortante de Lotbinière-Frontenac et candidate de la CAQ, Isabelle Lecours, lors d’une visite à la Villa Laurence, de Laurier-Station.

Un débat relevé

POLITIQUE. Près de 100 personnes se sont rassemblées, le 15 septembre en soirée, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit. Ces derniers souhaitaient assister au débat entre les candidats des cinq principaux partis aux prochaines élections, organisé par le Centre d’études collégiales de Lotbinière.

La protection de la forêt seigneuriale une priorité pour Christine Gilbert

POLITIQUE. La candidate de Québec Solidaire dans Lotbinière-Frontenac, Christine Gilbert, a lancé, le 9 septembre, un plaidoyer en faveur d’une meilleure protection de la forêt seigneuriale.