Crédit photo : capture d'écran

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, ce soir, un projet de règlement qui mettrait un point final à la longue saga entourant l’exploitation de la piste de course de même qu’aux recours judiciaires en cours.

Après plusieurs rencontres de négociation, le maire de Sainte-Croix, Stéphane Dion, est satisfait d’en arriver à une entente. «C’était notre objectif d’obtenir un nouveau règlement qui permet un équilibre entre le droit d’opérer pour une entreprise, mais qui respecte aussi les droits des citoyens.»

Ce nouveau projet de règlement met également un terme aux recours judiciaires en cours. Les administrateurs du circuit reconnaissent, entre autres, l’injonction leur interdisant l’exploitation de la piste de terre battue et laissent de côté les procédures entreprises à la suite de l’adoption du règlement de septembre dernier.

«La première chose qu’on a faite, c’est de demander un avis juridique qui nous a confirmé que le règlement qui avait été adopté n’aurait peut-être pas été qualifié de raisonnable par un tribunal et qu’il ne permettrait peut-être pas son application», a rajouté M. Dion.

Par ailleurs, Stéphane Dion salue l’ouverture des administrateurs du circuit ainsi que leur volonté de devenir un «bon citoyen corporatif». Ils se sont présentés à la première rencontre avec des propositions concrètes et une volonté de négocier, dit-il. De plus, ils se sont engagés à investir pour refaire la piste. «Nous demandons à être convaincus. Nous demeurons vigilants, mais la balle est dans leur camp. Ils ont maintenant un projet de règlement qui leur permet d’opérer de façon équitable.»

Un comité formé du maire et deux conseillers municipaux, de représentants des parties concernées et de citoyens se rencontrera au moins quatre fois par année. Ces réunions permettront, entre autres, de faire le point et le suivi d’éventuelles plaintes. «Ce règlement peut être amené à évoluer. Ce sera le mandat du comité de faire des recommandations au conseil chaque année, au mois de décembre, pour améliorer la situation, si nécessaire», a ajouté le maire.

Exploitation du circuit

La nouvelle pièce réglementaire permet, du 1er mai à la troisième fin de semaine d’octobre, des activités de maintenance le lundi, de 10h à 17h. Du mardi au vendredi, de 10h à 17h, seuls les véhicules de rue et de promenade seront autorisés à rouler sur la piste de même que le jeudi de 17h à 22h.

La tenue d’événements majeurs sera réservée aux vendredis soirs, samedis de 10h à 22h (23h en cas d’imprévu) et dimanche de 10h à 17h. Toujours le dimanche, de 17h à 20h, il sera possible de reprendre des activités de stock-car et Canadian Superbike Championship, prévues initialement la veille, mais reportées le lendemain en raison d’un imprévu.

De plus, une fin de semaine par mois, entre mai et septembre, ainsi que les 24 juin, 1er juillet et la fête du Travail doivent être réservés à l’utilisation de véhicules de rue ou de promenade.

Entre le 1er juin et le 1er septembre, deux jours de fin de semaine non consécutifs doivent être réservés à la pratique d’activités récréatives non motorisées et au cours desquelles les citoyens de Sainte-Croix auront accès gratuitement au circuit. «Les gens pourront s’approprier et découvrir le site. On pense que dans cette volonté de venir un bon citoyen corporatif c’est un bon pas en avant», a soutenu M. Dion.

Le calendrier des activités devra être déposé à la municipalité au plus tard le 1er avril et publié sur le site Internet du circuit de même que sur leur page Facebook. De plus, le niveau de bruit estimé devra aussi être identifié sur le calendrier. «Les citoyens auront en main l’information et pourront planifier leur été en conséquence.»

Rappelons que le 7 septembre, le conseil municipal de Sainte-Croix avait adopté, à 5 contre 1, un règlement qui obligeait les propriétaires à tenir leurs activités du 1er mai à la deuxième fin de semaine complète d’octobre, une fin de semaine sur deux. Un total de 380 heures avait été autorisé les jeudis, vendredis, samedis et dimanches.

 

 

 

Les plus lus

Piste de course à Sainte-Croix : nouveau projet de règlement déposé

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, ce soir, un projet de règlement qui mettrait un point final à la longue saga entourant l’exploitation de la piste de course de même qu’aux recours judiciaires en cours.

Le nouveau conseil municipal de Lotbinière élu par acclamation

POLITIQUE. La période de mise en candidature pour les différents postes en élection dans la municipalité de Lotbinière se terminait à 16h30, le 17 décembre. Les six postes en élection, soit celui de maire et de cinq sièges de conseillers ont tous été pourvu par acclamation.

Le RCSCCBE déçu du projet de règlement sur la piste de course

POLITIQUE. Hier, le conseil municipal de Sainte-Croix a procédé à l’adoption d’un nouveau projet de règlement visant à encadrer les activités de la piste de course. Pour le Regroupement des citoyens de Sainte-Croix contre le bruit excessif (RCSCCBE), le conseil municipal n’a pas tenu compte de leurs recommandations et estime que ce seront plutôt les citoyens de Sainte-Croix, mais aussi ceux de Por...

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Le conseil des maires de la MRC de Lotbinière s’est rassemblé à huis clos et de façon virtuelle le 12 janvier pour sa première assemblée mensuelle de 2022. Voici quelques points inscrits à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

Retour en classe et fin du couvre-feu

POLITIQUE. Accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, et du directeur national de la Santé publique par intérim, Dr Luc Boileau, le premier ministre du Québec, François Legault, a confirmé, cet après-midi, le retour en classe des élèves pour le 17 janvier ainsi que la fin du couvre-feu.

Matières résiduelles: plus de 240 000 $ en redevances

ENVIRONNEMENT. La MRC de Lotbinière a fait le point, le 12 janvier, sur les sommes qu’elle recevra du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques (MELCC) en guise de redevance pour l’élimination des matières résiduelles en 2021.